David Clément

taisez-vous

12/10/2012 - 08/12/2012

Un jour, excédé par les bêtises proférées à une table voisine, nous avons tous eu au bord des lèvres le «Taisez-vous!». Sujet intéressant. Comment à travers les différentes cultures exprimons-nous le «taisez-vous!» du «shut up» au «chhhhhuuuuut»? De l’extériorité à l’intériorité, du cri à la méditation. Ecoutez comme le son S est une invitation au silence: SSSS.

Différentes cultures, des expressions plus ou moins impératives, des graphies parfois évocatrices, des nuances imperceptibles et subtiles qui en disent long sur notre rapport au monde, notre rapport à l’autre, sur nos moyens d’expression. David Clément est plasticien. Il ne nous propose pas un traité de linguistique, mais des images. Ce sont avant tout des images. Il le rappelle souvent. Ses sérigraphies sont des paysages. Des paysages abstraits proposant la contemplation, en ce sens ils sont icôniques. «taisez-vous» et donc inviter le silence veut dire: «apprenez à regarder d’abord». Il est question de regard, d’ouvrir les yeux avant la bouche, avant l’intelligence.

David Clément est passionné de sémiologie, de sémantique, de mystiques, de graphies, de lettrages, d’opéra. Mais aussi de géométrie et de tennis ce qui revient au même. Et de cuisine. Les codes proposés sont nombreux, ils le sont toujours de manière visuelle d’abord. Ne vous laissez pas impressionner: il nous invite à un jeu. Un peu à la manière des rébus, les images proposent des réflexions, convoquent l’imagination et souvent l’humour. Il n’y a pas une seule manière de lire l’image, jamais un seul sens mais bien plusieurs. Personne n’a tort ou raison dans son interprétation tant qu’elle soit au préalable, guidée par le regard.

Vous regardez des images. Laissez tous vos sens les recevoir. Et pour le plaisir, voici quelques codes, quelques pistes de lectures.

Christine Rigaux

ŒUVRES ET REVUE DE PRESSE

« 1 de 2 »